Issu des mêmes jus que nos moelleux, il en garde la palette aromatique. L’absence de sucre lui donne une fraicheur  intense bien enveloppée
dans un gras  tout en longueur.   Il met en valeur une poêlée de St Jacques,  un pavé de saumon, les rillettes  d’oie , de canard ou de porc. Son profil de "moelleux sans sucre" est idéal avec le foie gras tiède dont il mettra en valeur les arômes tout en le rendant plus digeste.

Assemblage de 80% de Gros Manseng et de 20% de Petit Manseng, vinifiés ensemble de façon naturelle. Ce vin propose un équilibre entre arômes et fraîcheur très polyvalent.

Déguster en apéritif accompagné de charcuterie, sur des viandes blanches, du poisson ou de la volaille. Finir la bouteille sur le fromage. Il entre aussi volontiers dans la composition de vos plats pour parfumer sauces et marinades, déglacer poêles et planchas en caramélisant les mets en fin de cuisson. Il est parfait pour égayer vos salades de fruits.
 


A parts égales de Petit et Gros Manseng vinifiés par fermentation naturelle en barriques, élevé durant une année puis affiné quelques mois en cuve inox pour parfaire l'assemblage,
cette cuvée présente un
équilibre surprenant de fraîcheur. Un vin de repas de style "demi-sec" pour une cuisine goûteuse. Canard grillé ou confit, omelette aux cèpes, saumon fumé, jambon cru, fromage de brebis, Comté, Beaufort... la liste est longue des mets de caractère qui trouveront avec le Bi dé Casau un accord à leur mesure.

Cette cuvée à 100% Petit Manseng, met à l'honneur un cépage autochtone parfaitement adapté à notre climat océanique et pré-montagnard. La richesse de la palette aromatique
 du cépage s’exprime ici à pleine puissance. Le sol pentu et drainant apporte une tension qui préserve de toute lourdeur. Les accords se feront avec des mets forts en caractère : terrine de gibier, tajine d'agneau, curry thaï ou indien, roquefort, salade de pêches ou de fraises.

Vingt rangs enracinés dans une coulée de galets. Alliance rare de la puissance aromatique du Petit Manseng avec la fraîcheur d’un terroir profond. Elégance et
complexité sans aucune lourdeur, sa minéralité surprenante et sa structure solide en font un vin de gastronome. Parfait tout seul, à l’apéritif ou à tout autre moment où l’envie s’impose, il s’accorde à merveille avec les saveurs solides et complexes de la pintade au roquefort, du foie gras en conserve, des cèpes ou de la truffe.

Certaines années, quand le raisin, le climat et le vigneron sont en phase, quelques grappes patientent jusqu'au bout de l'an, bien après que toutes les feuilles soient tombées. Elles sont récoltées avec précaution
et le peu de jus qu'il leur reste demandera plus de trois ans d'attention pour se transformer en vin. Des arômes confits et suaves pour une longueur en bouche interminable. A déguster dans l’intimité ou entre amis connaisseurs sur un vieux comté, un dessert au chocolat amer ou en guise de digestif. Ne pas hésiter à carafer une à deux heures.